Talents-Coach

Histoire de la PNL

Histoire de la PNL (7 articles)

mercredi, 18 juillet 2012 18:33

Histoire de la PNL : L'écologie

Écrit par

Nous sommes souvent conscients des conséquences immédiates de nos actes, mais moins souvent des conséquences de ces conséquences. Il est possible d’explorer ces enchainements de conséquences: les joueurs d’échec sont très familiers avec ce concept, et ils suivent dans leur tête les implications d’une incroyable variété de combinaisons et de permutations qui informent chaque mouvement qu’ils s’apprêtent à faire.

Que manquait-il donc à la Sémantique Générale que la PNL a? Tout simplement le pendant que Bandler et Grinder trouvèrent dans l’hypnose éricksonnienne. Basée essentiellement sur un modèle de précision, elle ne devint jamais un outil direct de thérapie ou de communication. Certes, l’hypnose existait déjà dans les années ‘30, mais elle avait, et à juste titre, très mauvaise presse. Korzybski la jugeait d’ailleurs responsable de nombreuses manipulations malsaines, car elle n’avait pas encore été codifiée et structurée par Milton Erickson, qui allait bientôt la rendre respectable. 

mercredi, 13 juin 2012 21:53

La PNL avant la PNL

Écrit par

La discipline qui manqua de peu de devenir la PNL dans les années ’30, est la Sémantique Générale, dont nous avons parlé précédemment. Son émergence est une réaction à la 1ère guerre mondiale. Aucun de ceux qui avait participé à cette catastrophe d’une ampleur inégalée n’en réchappa indemne. Certains en sortirent malades mentaux, d’autres devinrent nazis, d’autres communistes, nihilistes, surréalistes, ou autre. 

vendredi, 01 juin 2012 06:42

Histoire de la PNL : Le Magicien de Phoenix

Écrit par

Bandler et Grinder firent lire le manuscrit de The Structure of Magic, Vol. I à Bateson et l’invitèrent à en rédiger la préface. C’est à sa lecture que ce dernier prit conscience d’une connexion profonde et surprenante entre le modèle de communication qui y était présenté et celui qui faisait la renommée d’un collègue et ami de longue date qu’il allait encourager Bandler et Grinder à modéliser. Cette suggestion allait jouer un rôle déterminant pour l’avenir de la PNL, sans laquelle elle ne serait jamais devenue ce qu’elle est maintenant.

En devenant le mentor de Bandler et Grinder, Bateson allait leur ouvrir des portes sur l’univers du Mouvement du Potentiel Humain (la Psychologie Humaniste), la « 3ème Force en Psychologie », dont il était l’un des piliers fondateurs depuis les années ‘40. 

D’origine anglaise, mais naturalisé américain, Grégory Bateson avait épousé en 1936 une autre anthropologue encore plus connue que lui, Margaret Mead, dont il avait eu une fille, Marie-Catherine, qui devint anthropologue elle aussi

La passion première de Grinder était la modélisation. Il avait, par exemple, appris à parler couramment le swahili en 6 mois. Il était fasciné par la manière dont Bandler était capable de ‘devenir’ Perls en s’imprégnant de

sa méthodologie et, plus particulièrement, de ses tournures de questionnement, ce qui lui permettait de ‘dénouer’ efficacement les problématiques de ses clients aussi bien que lui.

La PNL se présente souvent comme différente de tout ce qui se faisait avant, une rupture avec toutes les approches antérieures de la communication. À en croire certains, la PNL serait sortie toute formée de la cuisse de Jupiter. Ce serait sans compter sans un enchainement remarquable de concours de circonstances échelonné sur plusieurs générations, sans laquelle elle n’aurait pas existé, en tout cas pas sous la forme que l’on sait.