Talents-Coach

mercredi, 06 juin 2012 20:49

Les entreprises auto-actualisées et les 3 lignes directrices

Écrit par 
 

Pour tout individu étant à la tête d’une société, ou faisant partie d’une entreprise, une question importante se pose : pourquoi ? En effet, cette question est étroitement liée à la motivation, à l’énergie, et à la direction données à l’entreprise.

  • Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons ?
  • Pourquoi sommes-nous engagés dans ce business ?
  • Quel « jeu » jouons-nous réellement en tant que compagnie ?

La réponse la plus immédiate et la plus évidente à ces interrogations s’impose: pour vivre. Dans un deuxième temps, on répond généralement : pour créer un produit X, un service Y. Mais, de nouveau, on peut se poser la question : « Pourquoi ? » Pourquoi créer ce produit ou ce service ? Quel est notre but le plus élevé, de façon plus globale ?

 

Si vous aidez, entraînez des leaders, coachez des managers et des chefs d’entreprises, si vous coachez des entrepreneurs en train de créer leur propre affaire ; si le coaching est votre métier, vous savez probablement déjà qu’en neuro-sémantique, nous mettons l’accent sur le fait de créer des entreprises auto-actualisées. Cela signifie que nous encourageons les sociétés à développer trois lignes directrices : Bénéfices, Personnes, et Passion. Ce sujet est entièrement traité dans l’ouvrage « Unleashing Leadership »  [1](2009), ainsi que dans l’atelier du même nom. Plusieurs personnes m’ont demandé de mettre ces idées par écrit, de façon à ce que tout le monde puisse utiliser ces informations avec des chefs d’entreprise, et proposer un coaching d’auto-actualisation. J’irais même plus loin, en affirmant : « je ne travaillerai pas avec une entreprise n’ayant pas adopté ces trois lignes directrices comme objectifs ».

Développons tout cela :

 

1)Bénéfices

entrepriseTraditionnellement, les entreprises ont pour objectif principal de faire des bénéfices. Combien avons-nous fait cette semaine, ce mois-ci, ce trimestre, cette année ?

Ceci est légitime : après tout, lorsque nous lançons une société, nous le faisons dans le but de la rendre rentable ! De même, nos employés, les investisseurs et nos différents partenaires veulent créer assez de richesse pour avoir un bon niveau de vie. Si l’on veut qu’une entreprise survive et perdure, il est certain qu’elle doit être viable sur le plan commercial. Il est donc normal que l’un des premiers objectifs de tout entrepreneur soit de créer une stabilité financière dans sa société ; une stabilité qui permette à son activité de croître, de s’étendre, de se montrer efficace et compétitif, etc.

Toutefois, lorsque la ligne directrice d’une entreprise est l’argent, il arrive que de terribles évènements surviennent. En fait, il est assez typique que les choses se déroulent de cette façon. L’argent, défini comme objectif de base, devient la valeur à atteindre, la valeur finale. Dans un tel contexte, certaines personnes peuvent être tentées de faire n’importe quoi pour augmenter leurs profits. Or, quand les profits sont placés au-dessus des personnes, d’autres choses sont mises en danger : les carrières, le bien-être, la qualité des relations, et plus largement la vérité, la conscience… C’est ce phénomène qui a donné au business une mauvaise réputation – l’image d’un personnel sacrifié pour le profit d’autres personnes.

Afin de prévenir cela, nous devons établir un contrepoids en face des bénéfices, en ajoutant une valeur supplémentaire, une autre ligne directrice à retenir en tant que critère pour définir un business en bonne santé. A la suite d’Abraham Maslow, nous dirons qu’une entreprise auto-actualisée a besoin d’au moins trois lignes directrices : bénéfices, personnes, et passion.

2)Les personnes

Par « Personnes », on veut signifier que l’entreprise prête attention à son personnel. Son but, ses plans, ses objectifs sont que le personnel apprenne, se développe, trouve la place qui lui convient le mieux pour contribuer à une activité et l’apprécier ; que les individus puissent créer des relations de travail riches aidantes, et réaliser leur potentiel. Une entreprise auto-actualisée, ou humaniste, est un endroit où il fait bon travailler. C’est un lieu où les gens peuvent être eux-mêmes, pleinement et entièrement, au meilleur d’eux-mêmes. C’est une entreprise où les gens ne sont pas déshumanisés, traités comme des outils ou des machines dont on tirerait parti avant de s’en défaire, mais, au contraire, un endroit où l’humanité des personnes peut grandir.

 

Choisir les personnes comme ligne directrice, signifie que l’entreprise est un endroit où les gens apprécient leur travail, les défis, s’apprécient les uns les autres et se créent des amitiés au travail. Dans une telle conception, les managers et la direction savent faire preuve d’attention, se sentent concernés par les gens en tant que tels, et dispensent encouragements, soutien, reconnaissance, respect, etc... Autant de choses qui permettent aux gens de sentir qu’ils comptent, qu’ils sont importants, qu’ils ont une valeur au-delà de ce qu’ils peuvent faire , que leurs opinions et suggestions sont prises en compte. La ligne des « Personnes » consiste en ce que les gens se développent, grandissent, gagnent en possibilités, puissent recevoir un coup de pouce pour développer leurs talents et potentiels ; enfin, qu’ils apprennent, et réalisent ce qui fait du sens dans leur vie. Thimothy Gallwey a écrit, en 2000 :

« Le Jeu Intérieur plaide en faveur de la création d’institutions qui puissent offrir aux gens une signification plus profonde que la seule notion de rentabilité. » (p.15)

 

3)La Passion

La passion est la ligne directrice suivante, dans une entreprise auto-actualisée. On fait ici référence à une société ayant un but, un sens qui aille au-delà du bénéfice ou du développement des individus. L’entreprise a pour but de faire exister et vivre quelque chose qui contribue à la société, à son pays, au monde. Cette passion chargée de sens permet aux gens de savoir que ce qu’ils font a une signification au-delà d’eux-mêmes. Grâce à leurs produits, leurs services, leurs informations, ils sont en train de faire une différence dans le monde. Ils rendent ce qui leur a été donné, et font du monde un meilleur endroit.

 

Les entreprises auto-actualisées ont déjà adopté ces trois lignes directrices dans leur structure organisationnelle. Vous pouvez en apprendre davantage sur elles dans Unleash Leadership, et trouver ainsi une réponse à la question: comment font-elles? Adopter la pyramide des besoins humains de Maslow, en tant que modèle de business, s’avère être un procédé efficace. C’est ce que Chip Conley a fait au sein de sa société, avant d’en décrire le processus dans son livre, Peak : How Great Companies Get their Mojo from Maslow [2]. Je pense que nous tenons là l’une des grandes tendances du futur. Et que les coaches, en particulier les Méta-Coaches, sont les personnes par lesquelles ce changement arrive!

 

 

Important Michael en France !:

 

Participez à la conférence exceptionnelle de L. Michael Hall le 10 Juillet 2012 à Paris. Pour plus d'information sur cet événement cliquez sur le lien :      http://www.talents-coach.com/conference-l.-michael-hall-a-paris.html

 



 [1] Unleashing Leadership. Self-Actualizing Leaders and Companies (2009), L. Michael Hall, Ph.D.

En français: Le Leadership Libéré. Les Sociétés et Chefs d’entreprise Auto-Actualisés.

 [2] Littéralement, Au sommet : Comment les grandes compagnies tirent-elles leur confiance de Maslow ?

Abonnez-vous au Blog par email
  1. Invalid Input
  2. {je-declare-avoir-lu-et-accepte-le-traitement-des-donnees-personnelles-5}
 
et recevez gratuitement un EBOOK
© Copyright - Tous droits réservés - Toute reproduction interdite
Lu 12154 fois Dernière modification le mardi, 23 juillet 2013 10:21
Michael Hall

L. Michael Hall est un leader visionnaire dans le domaine de la PNL et le fondateur de la Neuro-Sémantique avec le talent de savoir modéliser l’excellence humaine . Michael a un doctorat en Sciences Cognitivo-Comportementales. Il a étudié avec Richard Bandler avant de travailler avec lui pendant plusieurs années. Plus tard, suite à sa modélisation de la compétence de résilience, il développa le modèle des Méta-États (1994) qui lança le nouveau domaine de la Neuro-Sémantique

Presentation Publique - Formation NS MÉTA-PNL & MARKETING blog

 

Dates Informations

S’inscrire

Paris Samedi 25 Octobre

La presentation est gratuite mais il faut s'inscrire

S’inscrire